Remettre sa vie entre les mains du divin


Retranscription de la vidéo : 

Je vous parle souvent de remettre sa vie entre les mains du divin, de la lumière, de l’univers… On l’appel un peu comme on n veut du moment que l’on comprenne le principe qu’il y a en dessous.

Dans un premier temps il faut savoir que ce n’est pas une question de volonté personnelle ni un choix personnel délibéré de notre part, c’est simplement une évidence face à laquelle on est à un moment où on a plus d’autres choix que de remettre notre vie entre les mains du divin.

Qu’a besoin votre personne pour se diriger en ce monde ? Elle a besoin de repères qui se trouvent à l’extérieur, et notamment de diplômes, d’un métier, d’une famille et c’est à travers tout cela que l’on va chercher notre sécurité matérielle et émotionnelle. Et là pour la première fois de toute l’histoire de l’humanité, on nous invite à aller chercher en nous-même cette sécurité que jadis on allait chercher à l’extérieur puisque l’on voit bien que ces repères extérieurs sont de plus en plus fragiles. L’emploi est de plus en plus précaire, plus personne ne reste 40 ans dans la même société. Les familles sont de plus en plus fragiles, les divorces surviennent extrêmement rapidement. Et donc pour la première fois, cette sécurité là, on nous invite à aller la chercher en nous-même. Ce qui est la preuve la plus absolue qui soit que l’humanité est en train de connaitre la libération. Et ce qui est marrant c’est qu’il y a des gens qui continuent à se battre pour faire perdurer cette sécurité qui se trouvaient à l’extérieur et en d’autres termes ils sont en train de se battre pour refermer les portes de leurs propres cages…

Vient l’heure de toutes manières où vous avez suffisamment joué avec ce monde et où les choses éphémères de ce monde ne vous intéressent absolument plus  et là vous n’avez donc plus de repères à l’extérieur et il devient extrêmement difficiles pour votre personne de s’orienter, et plus que d’être difficiles c’est tout à fait impossible. Donc moi ce moment là il est venu extrêmement tôt dans ma vie puisque des l’enfance mes parents me disaient : “qu’est ce qu’on va faire avec toi, il n’y rien qui t’intéresse” et pour se rassurer ils se disaient que je finirais bien par trouver ce qui me plait, et moi je leur répondais que le jeu terrestre ne m’intéresse pas et tout ce qui se trouve en son sein ne m’intéresse pas ni ne m’intéressera jamais. Par la même j’ai toujours été quelqu’un d’un temps soit peu stressé puisque je me demandais comment j’allais pouvoir faire à vivre et survivre en ce monde alors qu’absolument rien ne m’intéresse. A l’époque on ne m’avait pas expliqué qu’il y avait une issue à tout cela alors j’ai bien tenté de m’intéressait à ceci ou cela et notamment au sport par exemple, et je voyais bien que même lorsque je parvenais à gagner ça ne m’apportait aucune satisfaction et au delà que de ne m’apporter aucune satisfaction, ça ne créait que toujours plus de frustration, parce que je me disais : “si même quand je connais la réussite en ce monde je ne parviens pas à en tirer une quelconque satisfaction et un quelconque bonheur, où est-ce que je vais trouver ce fameux bonheur, surtout que cela se faisait aux prix de sacrifices énormes et d’heures d’entrainement énormes. Donc ça créait toujours plus de frustration jusqu’au moment où je me suis rendu à l’évidence que je ne trouverais jamais le bonheur dans les choses éphémères de ce monde.

C’est à ce moment là que j’ai dit à l’univers : “Etant donné que plus rien ne m’intéresse en ce monde, je ne peu plus continuer à gérer ma vie à travers ma personne et donc, mon ami, tu vas devoir te “démerder” avec ma personne. Puisqu’à partir du moment où plus rien ne m’intéresse sur cette terre, je n’ai plus aucun intérêt à rester sur cette terre, donc je ne vais certainement pas me battre pour y rester, donc “si tu me veux sur cette terre tu vas devoir faire le nécessaire, sinon moi je peux partir ce n’est pas un problème”.

Le Christ disait : “cherchez le royaume des cieux et le reste vous sera octroyé de surcroît” et bien : ” fais en sorte que le reste me soit octroyé de surcroît car moi je ne me battrai plus pour ce reste”. Ce qui ne veux pas dire que j’ai envie de partir de cette terre car je vous ai déjà dit que la libération n’était pas une question de lieu géographique, mais ça ne veut pas dire non plus que j’y envie d’y rester. Ça veut simplement dire que si je meurs demain, rien de cette terre ne me retiendrait ici. Je ne me dirais pas que si j’avais pu rester encore un peu j’aurais pu faire ceci et cela, ou que si j’étais encore là, je pourrais continuer à faire ceci et cela. Non, je partirais l’esprit tranquille sans même me retourner.

C’est donc à ce moment là que j’ai remis ma vie entre les mains du divin parce que je n’avais plus d’autres choix que cela. Et avec ça on ne peux pas tricher, on ne peux pas se dire : “tiens je remet ma vie entre les main du divin parce qu’il y a je ne sais quel maître spirituel qui m’a dit de le faire” et en parallèle continuer à s’exciter dans les choses éphémère de ce monde.

Que votre rêve soit de devenir trader à New York ou que votre rêve soit de devenir écolo dans une communauté au fin fond de la cambrousse. En apparence tout sépare ces gens là et sur le fond tout les réuni. Ce sont des gens qui continuent à s’alimenter des choses éphémères de ce monde. Il n’y a pas de voie alternative sur cette terre, il y a l’éphémère, et la seule alternative à l’éphémère, c’est l’éternel. Et quand vous mettez ne serait-ce qu’un orteil dans l’éternel, les choses éphémères vous apparaissent tellement superficielles, tellement inutiles et tellement fades, que vous ne pouvez plus vous y intéresser, vous ne pouvez plus vous exciter avec les choses éphémères. Et à partir de là vous remettez spontanément votre vie entre les mains du divin parce que vous n’avez plus d’autres choix.

Ce qu’il faut comprendre c’est que tout ce que nous allons chercher à l’extérieur, que ce soit le besoin d’être en couple, d’avoir des enfants, d’avoir des passions, de faire du sport, d’avoir un métier, de porter tels ou tels vêtements… Tout cela vise à remplir un vide qui est en nous. A partir du moment où ce vide là a été rempli par la prise de conscience que vous êtes l’éternel, il n’y a plus aucune utilité à aller chercher dans quoi que ce soit d’éphémère ce qui venait jadis compléter ce vide intérieur, donc vous ne pouvez plus vous passionner et vous exciter pour les choses éphémères de ce monde, donc votre personne ne peu plus se diriger sur cette terre et vous remettez spontanément votre vie entre les mains du divin à ce moment là, indépendamment de toute volonté et ce n’est absolument pas une décision délibérée de votre part, pour paraître plus spirituel ou ceci ou cela.

Maintenant, comme je vous l’ai dit, votre personne sait qu’elle va prendre tel direction pour faire ceci dans telle but. C’est comme ça qu’elle se motive sur cette terre avec toujours une carotte devant. Maintenant le divin ne fonctionne pas tellement comme ça, il fonctionne un peu comme un GPS, il va vous dire : “tiens tu tournes là, la suite on la verra après, pour l’instant, ici et maintenant, tourne là”. Il ne vous dira pas : “tu vas aller là haut, tu rencontreras untel, vous créerez un super business qui générera 10 000 € par mois, ce sera full sécurité et tout ira bien dans le meilleur des mondes”. Ça n’arrivera jamais, et il vous dira tout simplement : “tourne là”. La décision est prise par le divin lui même, elle n’est plus prise par votre personne et votre personne elle garde la foi totale en le fait que le divin la mènera à l’endroit le plus juste et parfait et pour elle et pour le monde et donc une fois la direction prise, vous êtes seul face à vous-même, seul à votre foi. La divin ne vous garantira donc rien en allant là haut, c’est simplement votre foi qui vous garantira que la seul sécurité qui soit est précisément là et nul part ailleurs. Maintenant si vous dites : “je remet ma vie entre les mains du divin”, si vous dites au dites au divin : “démerdes-toi avec ma personne”, et que lorsqu’il vous indique la direction, vous derrière vous dites : “finalement ça ne m’intéresse pas, je vais ailleurs”, bon ben après il ne faut pas s’étonner si vous vous attirez tout un tas de catastrophes. En tout les cas, le truc c’est de s’abandonner intégralement au divin et de suivre la direction qui nous est indiquée.

Maintenant, plus vous allez être libéré de votre personne, plus vous allez être libéré de l’éphémère et moins il y aura lieu sur cette terre d’être dans l’action qui se réduira au stricte minimum. Mais en tous les cas, pour le peu d’action qu’il y a il faudra suivre cette direction. Et il se peut très bien que le divin vous invite à rester dans l’immobilité la plus totale et ça c’est peut être encore le plus dur quand on vient juste de remettre notre vie entre les mains du divin car la personne a dû mal avec l’immobilité mais ça ça peut être aussi la direction que vous invite à prendre le divin, rester là ici et maintenant, parce que il n’y a pas lieu d’aller où que ce soit.

En tous les cas ce n’est absolument pas une question de volonté personnelle ni une décision délibéré de notre part, c’est simplement une évidence face à laquelle on est à un moment donné quand on a plus d’autre choix parce que plus aucun repère à l’extérieur du fait que plus rien de ce monde ne nous intéresse et quiconque connait la libération cessera de s’intéresser obligatoirement à quoi que ce soit de ce monde.

Les gens me demandent parfois si c’est le voyage qui m’a mené à cet état là et je veux dire, il ne faut pas chercher midi à quatorze heure : L’ÉPHÉMÈRE NOURRIT L’ÉPHÉMÈRE. Le voyage c’est l’éphémère et le voyage n’a que fait nourrir l’éphémère : ma personne. Les démons intérieurs qui étaient là avant mon départ étaient là également à mon retour. Pendant le voyage j’étais trop occupé pour y penser mais au retour ils étaient toujours là. Le voyagea pris un an de ma vie, la libération derrière en a pris deux et le voyage foncièrement ne m’a servi strictement à rien sur cette question de libération. La libération c’est précisément se libérer de la personne éphémère, donc quelque soit l’éphémère qui a nourrit votre personne jusqu’à présent, on s’en fou, la libération est se libérer de l’éphémère. Donc ça ne sert à rien d’aller chercher midi à quatorze heure, l’éphémère quel qu’il soit nourrit l’éphémère donc votre personne et quand vous connaissais la libération, tout l’éphémère sans aucune exception est balayé et c’est là où vous remettez votre vie entre les mains du divin.

Pour terminer, je préciserais simplement, car j’emploi ici des mots et les mots nous ramène systématiquement dans la dualité (le divin là haut et ma personne ici…) donc on a l’impression que tout est séparé et je voudrais juste préciser avant d’en fini que remettre sa vie entre les mains du divin c’est certainement pas remettre sa vie entre les mains de quelque chose d’extérieur, c’est remettre sa vie entre les mains de ce QUI l’on est très précisément.