QUI EST, EST. POINT.

Quand vous vous prétendez être votre ville, votre région ou votre pays, vous déclarez la guerre. Quand vous vous prétendez être terrien, vous déclarez également la guerre. Quand vous vous prétendez être votre culture, vous déclarez la guerre. Quand vous vous prétendez être votre famille, vous déclarez la guerre. Quand vous vous prétendez être une passion, vous déclarez la guerre. Quand vous vous prétendez être un parti politique, vous déclarez la guerre. Quand vous vous prétendez être une religion, vous déclarez la guerre. Quand vous vous prétendez être une valeur, vous déclarez la guerre. Quand vous vous prétendez être une croyance, vous déclarez la guerre. Quand vous vous prétendez être une cause, vous déclarez la guerre…

Parce qu’il y a vous qui êtes ceci et eux qui sont cela, il y a séparation et il y a déclaration de guerre.

Vous pouvez être porteur d’un message de paix, si ce message a été institutionnalisé, est source d’identification, de prétention, de revendication, il ne pourra se faire le véhicule de la paix et sèmera lui aussi les graines du conflit.

Croyez-vous que le Christ était Chrétien ? Croyez-vous que Bouddha était Bouddhiste ? Croyez-vous qu’un seul être libéré ai pu faire de sa personne une institution ? Evidemment que non. Et le fait que leurs disciples aient pu le faire prouvent qu’ils n’avaient pas compris le message, tout comme ceux qui ont suivi derrière.

Ainsi, même ceux qui prônaient haut et fort la non-violence sont parvenus à s’attirer la guerre. Le blabla humain est une chose, la réalité qu’il masque en est une autre.

Comment connaitre la libération s’il se trouve une autorité au dessus de vous qui vous indique la soi-disant marche à suivre et à laquelle vous adhérez par besoin d’identification ? La vérité n’est pas une connaissance transmise qui devient croyance, elle est un vécu si fortement réalisé que tout doute en est écarté.

Qui s’identifie ?  Qui se revendique ? Qui se prétend ? C’est la personne. Et que vous vous prétendiez ou revendiquiez spirituel, éveillé, travailleur de lumière ou chercheur de vérité, il s’agit toujours de la personne.

Croyez-vous que l’être éveillé se prétend éveillé ? Certainement pas. Croyez-vous seulement qu’il se pose la question ? Pas plus. Et savez-vous pourquoi il ne se pose pas la question ? Parce qu’il est libéré de sa personne, du paraître et donc du mensonge.

Qui EST n’a pas besoin de se prétendre quoi que ce soit. Qui se prétend, ment, obligatoirement. Les prétentions, les revendications, les identifications, à qui ou quoi que ce soit, ne sont qu’enfantillages visant à décorer le personnage social.

QUI EST, EST. POINT.