Assumer QUI l’on EST

C’est en assumant QUI l’on EST à hauteur de ce que l’on sait de QUI l’on EST tout de suite maintenant, que l’on revient à QUI l’on EST.

Résumé de la vidéo : 

Les rôles que l’on endosse au sein de cette société, quels qu’ils soient et bien qu’ayant leur importance sur terre, sont interchangeables d’une part et éphémères d’autre part. Par conséquent ils ne peuvent définir qui nous sommes.

Notre prétendue mission, bien que non interchangeable, s’inscrit néanmoins dans le cadre de ses rôles éphémères que nous jouons.

De la même manière, la  recherche de nos origines stellaires répond à un besoin d’identification, d’entrer dans une case et est donc illusoire, tout comme l’est la personnalité qui se pose la question.

Nous sommes qui nous sommes de toute éternité, au delà des rôles que l’on a pu endosser ici ou ailleurs et chercher à définir qui nous sommes nous coupe de cette éternité, de cet illimité, et donc par voie de conséquence de qui nous sommes.

Nous sommes le divin et au delà du divin, l’absolu, lequel s’exprime à travers nous dans la spontanéité de l’instant présent.

Or, l’apprenti sage se voit souvent réfléchir à deux fois avant de laisser sa spontanéité s’exprimer dans ce monde matérialiste qui voit en l’expression du divin une menace.

Cependant qui se coupe de qui il est, cesse d’avancer sur le chemin de qui il est.

Qui n’assume pas ses quelques responsabilités à hauteur de ce qu’il sait de qui il est, n’assumera pas les pleines responsabilités de la “totalité” de qui il est et ne se verra par conséquent pas révélé d’avantage de qui il est. 

Autrement dit, c’est en jouant à qui l’on est que l’on revient à qui l’on est.

Notre seule responsabilité est de nous faire l’expression de qui l’on est, et nous n’avons pas à nous préoccuper de la manière dont le monde réagira à qui l’on est.

Néanmoins, c’est en assumant pleinement qui l’on est, sans laisser les doutes et les hésitations s’immiscer, que le monde est plus enclin à y être réceptif.

L’Être s’exprime dans la spontanéité de l’instant présent et pour être dans l’être il suffit donc… d’Être !

Notre véritable “mission” est d’Être.